Auprès des adultes

page-adulte

En situation de fragilité sociale et économique :

Avec les associations pour l’insertion et la réinsertion professionnelle et humaine des handicapés, les associations tutélaires, les centres communaux d’action sociale, les centres sociaux, les centres d’hébergement et de réinsertion sociale, les centres d’information des droits des femmes et des familles, les conseils généraux (circonscriptions d’action sociale, centres médico-social…), la Croix rouge, Emmaüs, les écoles de travail social, les épiceries sociales, les établissements et services d’aide par le travail – la Fondation agir contre l’exclusion, l’Institut national de formation et d’application, les dispositifs de micro-crédit (Parcours Confiance*), les Jardins de Cocagne, les Restos du cœur, les mairies, les maisons d’arrêts, le Secours catholique, le Secours populaire… et diverses associations locales d’insertion, ainsi que les bailleurs sociaux ou organismes HLM.

*Parcours Confiance sont des associations, fondées et financées par les Caisses d’Epargne, dont la mission est d’accompagner des clients vulnérables afin de les aider à retrouver une situation financière à la fois plus stable et plus équilibrée. Pour y parvenir, elles travaillent en étroite collaboration avec d’autres associations et des collectivités locales (UDAF, CCAS, Missions locales, Restos du Cœur, Croix Rouge, Secours Catholique…).
Voir le site Parcours Confiance : http://parcoursconfiance.fr
INCLUSION FINANCIERE

Retraités :

Avec les centres culturels, les centres locaux d’information et de coordination, les institutions de prévoyance…

Objectifs :

  •  Sensibiliser à l’éducation budgétaire, à la relation bancaire, à la compréhension des mécanismes de crédit, pour une meilleure prévention des risques de surendettement, et pour une meilleure insertion sociale durable.
  • Informer les bénéficiaires de microcrédit, sur le bon usage des mécanismes bancaires, en synergie avec Parcours Confiance.

Travailleurs sociaux et bénévoles :

Le comité d’action pour l’éducation permanente, les centres communaux d’action sociale, les centres sociaux, les centres d’hébergement et de réinsertion sociale, les conseils généraux, les Restos du cœur, le Secours catholique, les unions départementales des associations familiales…

Objectifs :

  • Accompagner et former les différents relais sociaux professionnels et bénévoles, sur les thématiques de l’argent, de la banque, du crédit et de la consommation, afin de créer une dynamique collective, et faciliter les suivis individuels des personnes.
  • Former les professionnels ou bénévoles en charge du développement du microcrédit.
  • Intégrer les questions financières au cursus pédagogique des futurs professionnels de l’action sociale.

Porteurs de projets (créateurs de petites entreprises) :

Les boutiques de gestion, les maisons familiales rurales, les missions locales… et divers organismes locaux, d’accompagnement à la création d’entreprise.

Objectifs :
Sensibiliser sur les aspects financiers et personnels du projet, pour vérifier sa faisabilité, sa rentabilité, et donc s’assurer de sa réussite.

Salariés

Adecco, l’Armée de terre, la Bibliothèque nationale de France, le Centre national de la recherche scientifique, Chorum, la Direction départementale des territoires, la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, le groupe Humanis, les Laboratoires Boiron, Malakoff Médéric, le Ministère de la culture et de la communication, le Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie, le Muséum d’histoire naturelle, les Sections régionales interministérielles d’action sociale (préfectures)…

Objectifs :
Informer et former les salariés sur les finances personnelles, en abordant notamment les mécanismes de consommation, les financements et la mise en œuvre de projets, l’épargne, l’investissement, en vue, principalement, de prévenir les situations de surendettement et de mieux vivre avec l’argent dont on dispose.